Des conseils pour améliorer votre photographie culinaire

Classé dans : Photographie, Vie de foodie | 0

La photographie culinaire compte peut-être parmi les types de photo les plus difficiles. Comme pour la peinture, vous démarrez avec une toile vierge, et vous construisez, couche par couche, jusqu’à atteindre un parfait équilibre entre art et réalité.

En photo, tout est une décision. Tout est choisi et placé par le photographe.

Les débuts peuvent être frustrants, oui. Vous êtes chef, styliste, photographe. Vous maitrisez peut-être les paramètres techniques de votre appareil photo. OK, et ensuite ? Comment passer au niveau supérieur en termes de photographie culinaire ? Il faut raconter une histoire …

Qu’il s’agisse d’un cocktail parfait racontant une soirée animée, ou un poulet rôti un dimanche d’automne, comme pour tous les styles de photographie, vous racontez une histoire. Certains clichés raconteront des histoires plus complexes que d’autres. Dis comme ça, ça parait être beaucoup de travail ! Mais ne vous en faites pas, nous avons quelques conseils.

CHOISISSEZ VOTRE ANGLE

En photo culinaire on ne retrouve que quelques bons angles, que vous verrez souvent. La clef est de bien les choisir, et de prendre une décision consciente. La position de votre appareil aura un impact sur l’histoire que vous racontez.

Pensez à la nourriture. Sa forme, sa taille, sa hauteur, ses particularités. Placez l’appareil à un endroit qui mettra en valeur ces qualités. Certains plats donnent bien si photographiés juste de face, alors que d’autres se prêtent mieux à une vue du dessus. Prenez par exemple des cupcakes avec une petite montagne de crème : vus du dessus, on ne peut se faire une idée de la forme et la taille de leur décoration. Au contraire, certains plats demandant de nombreux ingrédients, comme un Buddha Bowl par exemple, donneront mieux vus du dessus : on pourra mieux voir tous leurs composants.

ENCADREZ VOTRE HERO

Lorsque vous photographiez de face, gardez une idée de premier et dernier plan. Utilisez les espaces vides pour raconter l’histoire. Encadrez le plat principal d’ingrédients et ustensiles qui rappellent la recette. On pense aux ingrédients, sauces, huiles et autres spatules qui rappellent l’élaboration du plat.

Vous pouvez aussi placer des boites, des verres, des herbes et autres tissus pour parler de l’origine, l’occasion, ou la saison du plat. Dispersez en avant et arrière-plan pour ajouter plus de profondeur à votre histoire.